logo
Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque.
+387648592568
info@elatedthemes.com
Eighth Avenue 487, New York
Instagram Feed
Search

INFOS COVID-19 : A emporter ou en livraison à domicile – VOIR LA CARTE
6J/7 | Midi et soir | Fermé le lundi | Réservations au 03.89.76.93.01

Les vins d'Alsace

Les vins d’Alsace

Les vins d’Alsace étaient déjà connus par les Celtes (Gaulois) avant les Romains qui sont apparus ici au IIe siècle.  

Après un déclin au Ve siècle dû à l’invasion des tribus germaniques, elle a connu un nouvel essor sous l’influence des ordres monastiques catholiques romains. Au IXe siècle, il existe déjà 160 sites viticoles documentés.
Au XVIe siècle, la viticulture a connu son plus grand essor avec plus du double de la taille du vignoble par rapport à aujourd’hui.

A cette époque, il existait déjà une sorte de système d’appellation et les vins d’Alsace étaient exportés vers tous les pays européens. Le syndicat des vignerons de Riquewihr fixait alors la date des vendanges avec “le plus tard et le plus mûr possible” et les cépages “nobles” autorisés. 

 

En raison de la dévastation de la guerre de Trente Ans (1618-1648), la plupart des terres ont été détruites. Lentement, on assiste à un nouvel essor et, au milieu du XIXe siècle, la superficie du vignoble atteint 30 000 hectares. Puis le phylloxéra et le mildiou ont frappé ici aussi. En 1950, la zone avait été réduite à moins de 10 000 hectares.

Pendant environ sept siècles, l’Alsace a été un territoire allemand, en 1860 elle a fait partie de la France, puis de 1870 à 1918 elle a fait à nouveau partie de l’Empire allemand et ensuite (avec une brève interruption pendant la Seconde Guerre mondiale) elle a fait à nouveau partie de la France.
De 1871 à 1918, il y a eu le Reichsland Alsace-Lorraine. En raison de cette évolution historique, la culture viticole alsacienne est allemande en termes de cépages et de production et diffère grandement des autres régions viticoles françaises.

De nos jours

Le vignoble alsacien couvre 15 000 hectares de vignes, qui s’étendent au pied des Vosges en une bande étroite, souvent large de seulement deux kilomètres, de Strasbourg au nord 110 kilomètres le long de la frontière allemande à Mulhouse au sud. La frontière orientale avec l’Allemagne est entièrement constituée par le Rhin. Les Vosges, à l’ouest, influencent fortement le climat. Ils conservent la majeure partie des pluies provenant de l’Atlantique, c’est pourquoi l’Alsace est l’une des régions de France où il pleut le moins. Il y a des hivers froids, un printemps doux et des étés chauds et secs avec des périodes de sécheresse certaines années. Une caractéristique particulière est la grande diversité des sols : sable, galets, loess, calcaire, argile, ardoise, granit et roche volcanique.

Le centre viticole principal se trouve au nord et au sud de Colmar avec le célèbre village de Riquewihr. Le plus célèbre des villages viticoles est aujourd’hui entièrement sous protection monumentale. La “Route du Vin”, longue de 170 kilomètres, de Marlenheim au nord à Thann au sud, touche de nombreuses communes viticoles de cette région aux paysages incroyables.

Les vins d’Alsace : Les cépages 

Les “sept cépages d’Alsace” sont les variétés de vin blanc Gewurztraminer, Muscat (les deux variétés Muscat Blanc et Muscat Ottonel sont souvent utilisées ensemble), Pinot Blanc (également – Pinot Blanc et Auxerrois), Pinot Gris (anciennement Tokay Pinot Gris – mais maintenant interdit par décision de l’UE), Riesling et Sylvaner, et comme seule variété de vin rouge le Pinot Noir.


Parmi les autres variétés, le Chasselas mérite toujours d’être mentionné, mais il a diminué en superficie et produit des vins assez simples. Le Chardonnay n’est autorisé que pour les Crémants. Les deux variétés traditionnelles Goldriesling et Knipperlé ne sont plus importantes. Les vins blancs sont produits à plus de 90%. Le vin rouge est principalement composé de Pinot Noir et parfois aussi de Blanc de noirs. 

Les AOC

Il existe trois appellations. L’AOC Alsace représente près de 75% de la production. Il s’agit principalement de vins de cépage composés à 100 % d’un cépage indiqué sur l’étiquette. Si cela manque, il s’agit d’une cuvée de différentes variétés, qui sont commercialisées sous le nom d’Edelzwicker.

Le Klevener de Heiligenstein de la municipalité de Heiligenstein a une position particulière. L’AOC Crémant d’Alsace pour les vins mousseux fermentés en bouteille représente plus de 20% de la production.
L’AOC Alsace Grand Cru s’applique aux 51 Grands Crus. Les vins doux ont une très longue tradition en Alsace depuis des siècles. Les appellations “Alsace Vendange Tardive” (millésime tardif) et “Alsace Sélection de Grains Nobles” (baies pourries nobles) sont ajoutées à l’Alsace ou Alsace Grand Cru.